Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
NWN 2 - JOL

Les genasi d'air

Généralités

Les genasi d'air sont libres d'esprit et vifs. Les distinctions qui caractérisent les genasi d'air étant plutôt ténues, la plupart d'entre eux passent inaperçus pendant des années et sont même parfois pris pour 'des ensorceleurs. Ceux qui sont indubitablement différents apprennent vite à cacher leur véritable nature aux yeux des gens du peuple, du moins jusqu'à ce qu'ils soient en mesure de se protéger ou de frapper à leur tour.

Les genasi d'air descendent à la fois d'Extérieurs originaires du plan élémentaire de l'Air et d'humains. La plupart des genasi d'air de Faerûn sont issus de la lignée qu'établirent il y a neuf mille ans les djinns fondateurs de ce qu'on appelle aujourd'hui le Calimshan. Quelques rares genasi d'air sont tirés de djinns convoqués en d'autres parties du monde et l'on raconte que certains proviennent d'une lignée amorcée par un puissant méphite aérien ensorceleur qui vivait dans le Grand Glacier, il y a de cela des centaines d'années. On ne sait exactement combien descendent de divinités de l'Air telles qu'Akadi, Aurile et Shaundakul, mais on peut supposer qu'ils sont très peu. Certaines légendes rapportent l'existence d'elfes proches de genasi d'air, qui seraient des descendants des serviteurs de la déesse Aerdrie Faenya, mais il y a de fortes chances pour qu'il ne s'agisse que d'une confusion avec les avariels.

Les genasi d'air ont l'apparence d'humains, si ce n'est pour une ou deux distinctions physiques liées à leur ancêtre élémentaire. Voici quelques exemples de ces traits spéciaux :

  • Peau bleu clair
  • Peau blanchâtre
  • Cheveux blancs
  • Cheveux bleu ciel
  • Brise environnant constamment leur présence
  • Chair au contact frais
  • Voix que l'on entend quel que soit le vent (non magique)
  • Chaque mouvement brusque est accompagné du bruissement du vent

Les genasi d'air tirent une grande joie de leur condition particulière, même s'ils sont peu à chercher à retrouver celui qui a fondé leur lignée, étant donné qu'il est souvent mort depuis longtemps ou renvoyé et banni vers le plan élémentaire de l'Air. Il est pratiquement impossible de dire si deux genasi d'air sont issus de la même lignée, tant celles des djinns du Calimshan sont anciennes et diluées par de nombreux croisements. C'est pourquoi tous les genasi d'air se considèrent comme " cousins " les uns des autres, même si cela s'accompagne souvent par une approche arrogante et concurrentielle.

Les genasi d'air ont la même espérance de vie et les mêmes classes d'âge que les humains.

Histoire

À de rares exceptions près, tous les genasi d'air originaires de Faerûn descendent des djinns qui régnaient autrefois sur le Calimshan. Les djinns et les djinns nobles prenaient souvent des humaines comme concubines et des demi-élémentaires naissaient de ces unions. Ceux-ci bénéficiaient d'une position élevée en servant dans les armées des djinns et leurs propres enfants héritaient d'une partie de leur nature élémentaire. Lorsque les maîtres djinns furent renversés, de nombreux djinns, demi-djinns et genasi d'air furent abattus, repoussés vers un autre plan ou enfermés dans des objets magiques tels que les flasques de fer. Les genasi d'air qui survécurent se cachèrent ou s'enfuirent vers les contrées environnantes. Aujourd'hui, c'est dans les Terres de l'Intrigue, la côte des Epées et les Contrées du Mitan Occidentales que l'on rencontre le plus couramment des genasi d'air. Ils se sont mêlés aux populations locales, suffisamment pour qu'au moins la moitié d'entre eux ne présente plus de ressemblance avec le peuple du Calimshan.

Vision du monde

Les genasi d'air, à l'instar de tous les planaires élémentaires, sont fiers de leur héritage et se fichent bien de la perception qu'autrui peut avoir d'eux. Ils savent qu'ils descendent d'êtres puissants, voire d'aristocrates de leur propre peuple. En dehors du Calimshan, la plupart des gens considèrent ces choses avec respect plutôt qu'avec crainte, c'est pourquoi les genasi d'air ont l'habitude d'user ostensiblement de leurs pouvoirs et s'attendent à recevoir une certaine déférence de la part des gens normaux. Se reconnaissant comme les enfants du ciel, les genasi d'air ont tendance à beaucoup voyager au cours de leur existence. Ils cherchent à voir et savourer l'air d'endroits radicalement différents et trouvent suffocante toute sédentarisation, aussi courte soit-elle.

Les genasi d'air voient les élémentaires de l'Air comme des brutes épaisses, mais ils perçoivent les djinns et tout autre Extérieur de l'Air intelligent comme des rivaux potentiels sur le plan du pouvoir et de la considération.

Personnages genasi d'air

Comme ils peuvent être de n'importe quel alignement, les genasi d'air ont embrassé toutes les voies possibles, du paladin au nécromancien, en passant par le prêtre. Ils sont aussi nombreux à profiter des facultés des roublards et des magiciens, qui leur permettent de pallier leurs faiblesses par la magie ou par des pouvoirs spéciaux. De nature, les genasi d'air ont tendance à donner de médiocres bardes, lanceurs de sorts divins ou ensorceleurs. Ceux qui pratiquent pourtant la magie préfèrent les sorts qui se rapportent à l'air ou l'électricité.

Société des genasi d'air

Bien qu'il arrive rarement qu'un même couple de parents engendre plus d'un genasi d'air, ces planaires se considèrent les uns les autres comme faisant partie d'une même grande famille et leur tendance à errer leur donne de grandes chances de se croiser à un moment donné de leurs pérégrinations. Ils profitent alors de ces occasions pour se donner des nouvelles des autres genasi d'air, bien souvent en comparant avantageusement leurs propres faits et gestes à ceux de leurs congénères. Contrairement aux liens que partagent Tes aasimars, les genasi d'air ne ressentent pas le besoin de se défendre les uns les autres et considèrent même les faiblesses des autres genasi d'air comme une confirmation de leur propre force.

Il arrive parfois qu'un genasi d'air particulièrement charismatique réunisse quelques douzaines de ses semblables pour former une compagnie de mercenaires, une cabale de mages ou un association mercantile. Parfois, ces individus emmènent des enfants genasi d'air qu'ils éloignent de leurs parents humains, de manière à ce qu'ils puissent grandir parmi les leurs. Néanmoins, les genasi d'air restent rarement ensemble pendant plus d'un an, et ces enfants adoptifs finissent souvent sous la garde d'un ou deux des membres du groupe, restés unis une fois l'association dissipée. Il n'en reste pas moins que ces jeunes genasi d'air ont acquis l'esprit de groupe et ont eux-mêmes tendance par la suite à former de telles associations provisoires.

Langage et écriture

Les genasi d'air n'ont pas de langue propre, même si la plupart apprennent l'aérien, ne serait-ce que pour le sentiment d'élitisme que cela peut procurer et pour partager des secrets quand ils sont au milieu d'étrangers à leur peuple. Les genasi d'air pratiquent généralement la langue de leurs parents et peuvent choisir d'autres langues propres à leur région.

Tous les genasi d'air savent lire et écrire, à l'exception des barbares

Religion

Les genasi d'air n'ont pas de divinité propre à leur race. Leurs prêtres devant vénérer les divinités couvrant le domaine de l'air, ils obligés de choisir entre Aerdrië Faenya, Akadi, Aurile, Seth, Shaundakul, Shecla Peryroyl et Valkur. Ceux qui ne sont pas assez dévoués pour devenir prêtres révèrent tout de même l'une ou plusieurs de ces divinités, ou un dieu associé au ciel, propre à leur région. Ainsi, les genasi d'air du Calimshan vénèrent souvent Bhaelros (le nom qu'ils donnent à Talos, dieu des tempêtes) et ceux de l'Amn peuvent prier Séluné (déesse de la lune, des étoiles et des vagabonds). Il peut paraître surprenant de remarquer qu'Akadi n'est pas la divinité de prédilection des genasi d'air, ce qui. s'explique peut-être par le fait qu'elle est associée aux véritables élémentaires plus qu'aux Extérieurs élémentaires anthropomorphes, tels que les djinns. Il n'en reste pas moins que les genasi d'air jouissent d'une aura particulière au sein du clergé d'Akadi.

Aerdrië Faenya, la déesse elfique des cieux, n'est normalement vénérée que par les genasi d'air qui présentent des liens établis avec une communauté elfique, surtout s'il s'agit d'avariels. Ceux qui se reconnaissent dans le culte d'Aerdrië Faenya agissent souvent comme protecteurs des créatures des airs et encouragent les elfes à explorer d'autres contrées de ce monde, y compris les communautés humaines.

Aurile, la Vierge de Glace, est révérée par les genasi d'air des régions les plus froides ou ceux qui apprécient la magie du froid. Ils ont une tendance au fanatisme, n'hésitant pas à faire souffrir autrui par l'entremise du froid et du vent afin de faire reconnaître la suprématie de l'élément Air et de leur propre puissance. Une proportion énorme des adeptes genasi d'Aurile ont la peau bleu pâle.

Shaundakul est également populaire. Depuis que son culte gagne en influence, ce dieu a attiré de nombreux adeptes genasi d'air, à la fois parce qu'il représente le vent et parce qu'il préconise l'habitude des voyages. On raconte qu'il prit une humaine pour maîtresse à Myth Drannor, il y a de cela plusieurs siècles et qu'une poignée d'hommes genasi d'air à barbe blanche est issue de cette lignée.

Les genasi d'air qui se délectent de la destruction, de la violence ou du simple chaos sont souvent attirés par Talos, Les druides et les rôdeurs maléfiques le vénèrent également souvent, tout comme les mages qui montrent des prédispositions pour la magie de guerre à grande échelle. Ces êtres ont largement contribué à salir la réputation des genasi d'air à travers Faerûn, car ils revendiquent haut et fort leur héritage élémentaire ainsi que leur foi, ce qui laisse croire à beaucoup de gens peu avisés que toute la race affiche le même tempérament.

Relations avec les autres races

Même s'ils manquent d'humilité quant à leurs propres aptitudes, les genasi d'air ne sont pas assez bêtes pour ignorer les talents de la race elfe (ce qui comprend les demi-elfes) et partagent avec elle une attirance pour les grands espaces naturels. Ils perçoivent les nains comme casaniers et étroits d'esprit, bien trop soucieux de leur confort rocailleux dans ces cavernes confinées. Les gnomes sont considérés comme les nains, mais les genasi d'air savent que certains gnomes apprécient le ciel ouvert autant que les elfes et se montrent tolérants vis-à-vis d'eux.

Les halfelins vagabondent tout autant que les genasi d'air, c'est pourquoi les hins sont des compagnons de voyage privilégiés pour ces planaires, Les demi-orques sont vus comme gauches et brutaux, mais aussi comme des alliés de choix au combat. C'est la raison pour laquelle même les genasi d'air, d'habitude si hautains, choisissent bien leurs mots lorsqu'ils côtoient ces imposants demi-humains. Les humains sont acceptés, mais les genasi d'air trouvent tout à fait ennuyeuse et futile la tendance presque systématique qu'ont les hommes de coloniser la moindre parcelle de terre non revendiquée qu'ils peuvent trouver.

Les aasimars, les tieffelins et les autres types de genasi sont logés à la même enseigne par les genasi d'air. Tous sont touchés par quelque chose qui sort des limites de ce monde, mais étant donné qu'aucune " impureté " né peut être aussi formidable et exaltante que celle de leur élément, les genasi d'air ont tendance à traiter ces autres planaires comme des parents lointains, à la fois intéressants et limités.

Rédigé par Rand
article mis en ligne le 23 décembre 2005 à 11:18,
dernière mise à jour : 06 octobre 2006 à 10:03.
Source :


Haut de page