Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
NWN 2 - JOL

Repères historiques

Histoire du Nord

L'histoire de la Côte des Epées Septentrionale est celle de la disparition des anciens royaumes non humains et de l'avènement d'Eauprofonde et des cités du Nord. Le premier grand royaume à se développer fut Illefarn. C'était un royaume d'elfes et de nains qui exista il y a plusieurs millénaires. Les premières forteresses souterraines du mont d'Eauprofonde furent excavées par ce peuple.

Illefarn était contemporain de Néthéril et survecut à sa chute jusqu'à ce que ses dirigeants elfes quittent Faerûn pour Eternelle-Rencontre, quelques siècles avant la création du calendrier des Vaux. Après la chute des grands royaumes, les humains migrèrent en ces terres. Ils construisirent des propriétés libres, des villes et occupèrent les berges des fleuves et les ports. Les premiers vaisseaux nordiques arrivèrent dans la région pendant les derniers siècles de l'empire d'Illefarn. Les Nordiques colonisèrent l'île de Ruathym et se dispersèrent dans toutes les îles des mers du Nord. D'autres migrèrent au-delà de l'Epine dorsale du monde et fondèrent Valbise. A la chute d'Eaerlann, des elfes, des nains et des descendants d'Ascalorn fondèrent Phalorm, le royaume des trois couronnes, qui chercha à égaler les victoires de Myth Drannor à l'Est. Ce royaume ne perdura qu'un siècle avant que les hordes orques ne les détruisent. Son successeur, le royaume de l'homme eut une existence encore plus brève. La civilisation perdit du terrain jusqu'à ce qu'Eauprofonde fut assez forte pour refouler les orques jusqu'à l'Epine dorsale du monde. La ville de Luskan fut fondée sur les restes du royaume orque d'Illuskan. Triverrat, Longueselle, Sécombre et d'autres villes de la vallée du fleuve Dessarin furent édifiées à la même époque.

Avec la prospérité et la civilisation apparaissent d'autres menaces. Aucune horde orque ne peut pénétrer les solides cités de la région mais de puissantes forces conspirent pour gouverner ces terres par d'autres moyens.

Les évènements récents de Faerûn

Si la situation a été critique pour Padhiver pendant la campagne de NWN1, elle ne l'est pas à moins dans tout Faerun, et ceux aussi bien sur à la surface du continent, que dessous, en Outreterre...

L'invasion des phaerimms puis des reflets a en effet bouleversé l'équilibre précaire que semblait avoir retrouvé le continent. En effet, à la fin de l'hiver 1371, l'affrontement de deux mages à proximité du Mur des Sharns, qui emprisonnait les phaerimms sous l'Anauroch, produisit une réaction étrange et créa une brèche dans ce mur. Afin de venir en aide aux états de Faerun, plusieurs puissants mages oeuvrèrent pour permettre le retour de la cité de Pénombre et ses shadovars sur Toril, annonçant dès lors de sinistres évènements.

Dans un premier temps, les reflets aidèrent Eauprofonde et Evereska, les principales puissances luttant contre les phaerimms, et la puissance de la magie qu'ils tiraient de la Toile d'Ombre leur permit dans un premier temps de repousser leurs ennemis, pour finalement en venir presque à bout. Bien vite néanmoins, la méfiance initiale entre les reflets et les forces faeruniennes se transforma en hostilité à peine voilée. A mesure que le temps passait, ces derniers se rendirent compte que les intentions des reflets n'étaient pas aussi claires qu'ils le prétendaient.

Le point de non-retour fut atteint, quand un mage elfe, Galaeron Nimhedu - un de ceux qui avaient permis le retour de la cité de Pénombre -, apporta la preuve à Alusair Obarskyr, souveraine du Cormyr, que les reflets usait d'une puissante magie pour faire fondre la Haute-Glace afin de fertiliser l'Anauroch, sans se soucier des conséquences sur l'écologie de Toril. La reine interrompit les négociations qu'elle menait avec les émissaires shadovars et entreprit dès lors de les combattre. Le conflit provoqua la disparition de Tilverton.

La suite fut plus heureuse : Khelben Arunsun et plusieurs des autres élus de Mystra réussirent à affaiblir considérablement Pénombre et purent ainsi concentrer leur force sur le combat qui se déroulait à Evereska, où les phaerimms furent finalement anéantis. Malgré la disparition de ces derniers et l'affaiblissement temporaire des reflets, le mal est fait : l'économie des régions des Contrées du Mitan Occidentales est dévastée et comme si cela ne suffisait pas, elles subissent une grave sécheresse. Autant dire que si la paix est pour l'instant revenue sur le continent, il est loin d'être prospère, d'autant que la menace shadovar reste tapie dans l'ombre.

En Outreterre, la situation n'est pas moins préoccupante pour les drows. La soudaine disparition de Lolth perturbe inquiète leur société, dont la prédominance était aussi bien religieuse que politique chez les drows. Les complots et conspirations se multiplièrent jusqu'à aboutir à lune bataille, qui détruisit la cité de Ched Nasad. La mission qui devait découvrir ce qui arrivait à Lolth aboutit dans les Fosses Démoniaques, où les drows découvrirent la forme apparemment inanimée de leur déesse. Vhaeraun apparut alors et s'en prit à l'araignée, avant que Selvetarm, le dieu serviteur de la déesse, apparaisse et engage avec lui la lutte. Les deux tombèrent finalement dans le vide, disparaissant à leur tour.

Rédigé par Rand
article mis en ligne le 06 juin 2006 à 13:59,
dernière mise à jour : 06 juin 2006 à 13:59.
Haut de page